La vie au camping….

closeCet article a été publié il y a 4 ans 2 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Je romps enfin ce silence estival, pardonnez moi, il y avait un tel monceau de bazar sur mon bureau que je ne pouvais pas atteindre mon clavier….( Le pire c’est que mon excuse à deux balles est totalement vraie…..)

Mais je me dis qu’il faut que je vous parle de nos vacances décroissantes, très slow-life, et débrouillardises avant d’entamer des posts de rentrée.

Il y a trois ans nous avons acheté sur Le Bon Coin une petite caravane Eriba. Au début je rêvais du trip bobo de la caravane toute customisée au fond du jardin transformée en chambre d’amis et repère pour la sieste et je n’imaginais pas tellement partir avec parce que le camping n’ a jamais été mon truc. La promiscuité, le bruit, les animations ploutesques, etc …. Et puis on a découvert le plaisir de poser sa cabane un peu partout. C’est à chaque fois différent et en même temps on a nos repères. Et puis on choisit (presque ! ) toujours bien nos campings, le plus souvent des campings à la ferme, c’est la garantie du calme et de l’espace et puis les prix sont plus sympas aussi. Il y a des animaux et des produits de la ferme et des gens charmants. ( Quand je parle camping à la ferme je ne peux pas m’empêcher de citer le camping de la Ferme de Croas Men dans le Finistère ! Il est incroyablement génial !!! Je pourrais ne parler longtemps mais là tout de suite je sens déjà que ce post s’annonce déjà fleuve)

eriba

J’aime cette photo prise à Houlgate au mois d’avril, ce jour là il pleuvait mais on avait trouvé l’emplacement rêvé au bord de la plage. Avant je rêvais d’une maison secondaire magnifique au bord la mer avec des briques rouges et des bow windows, mais ça c’était avant….

Quand la Eriba est arrivée, elle était si impeccable, dans un tel état de conservation ( elle date de 1974) que je n’ai pas eu le cœur de la repeindre ou d’ôter des meubles et elle était si facile à tracter, si bien isolée, si mignonne, si….( et oui je suis amoureuse d’une caravane …. ) qu’il est devenu évident que nous allions découvrir le MMMMMonde avec elle. Bon on est pas encore allé très loin, Bruxelles en novembre quand même, la Bretagne, le Languedoc, La Normandie, les Pyrénées, l’île de Ré et la Corse. On rêve davantage de passer les frontières…. Elle peut aller partout !

ERiba

Cet été nous avons battu notre record de distance en filant vers le Sud de la Corse. Avec en prime une traversée en ferry pour notre Eriba. Vu le tout le chemin parcouru pour en arriver là ( on partait de région parisienne ) nous avions choisi de ne pas bouger du camping de tout le séjour, soit une vingtaine de jours. D’habitude on a la bougeotte mais là il fallait absolument qu’on se pose et se repose. Nous avons donc choisi un camping à la ferme près de Propriano.

Ce camping était parfait ! Bien situé, des emplacements libres et complètement immenses, un potager pour la cueillette, une auberge de bon petits plats de la ferme, des brebis libres au milieu des tentes et des caravanes, et cerise sur le gâteau au brocciu un très bon coin baignade dans la rivière du Rizzanese, d’où son nom Le camping La Rivière.

Eriba

Et nous voilà là où je voulais enfin vous amener …notre campement. Vu le temps que nous restions sur place j’ai eu à cœur de nous faire un bon petit campement digne des castors juniors. Alors même si vous ne vous apprêtez surement pas à partir camper dans les semaines à venir, je vous livre ici ma recette pour un campement récup’ et vintage qui fera baver vos voisins de camping…ou pas. En tout cas ça leur promet quelques sourires et rigolades sur le chemin des toilettes. Comme vous le comprendrez, Quechua…très peu pour moi !

glamping

D’abord, il faut marquer le ton par une guirlande colorée, ça impose tout de suite un air de fête et de guinguette. La mienne m’a été rapportée du magasin Kitch Kkitchen d’Amterdam par Blisscocotte. Elle est en plastique et ne souffre pas des intempéries. Et puis il faut penser à la lumière du soir. Nous emportons une guirlande de guinguette faite pour l’extérieure, le transport est un peu délicat, il faut défaire chaque ampoule etc… mais nous n’avons pas trouvé mieux question qualité d’éclairage et cachet !

 photo eriba Il faut bien sûr avant tout s’arranger pour que le campement soit ombragé. Si vous n’avez pas d’ombre grâce aux arbres il vous faut un auvent. Nous avons confectionné le nôtre que vous voyez sur la photo à partir d’un voile d’ombrage acheté dans le commerce (pour la base anti uv et imperméable) et une vieille canne à pêche en bambou ( cela nous fait des piquets démontables). Si certains d’entre vous sont intéressés par de plus amples informations je vous en dirai davantage. Il se fixe dans la goulotte de la caravane comme les autres auvents.

Nous avons pu changer d’emplacement au début de notre séjour et nous avons donc abandonné le auvent. Du coup les goulottes étaient libres pour aménager une étagère en « Louis XVI cagette » ( spéciale dédicace à Denise si elle passe par là ). Je pars toujours avec plein de petits crochets qui nous servent toujours de multiples façons.

cagette détrounée en étagère

C’est super pratique et cela nous permet de désencombrer la table juste en dessous. L’avantage aussi c’est que vous trouvez facilement des cagettes sur le lieu de vos vacances donc cela ne vous encombrera pas pendant le voyage. J’en avais emporté trois malgré tout ainsi que des caisses en bois et cela était très pratique aussi pour ranger des affaires dans le coffre de la voiture pendant le trajet. Sur place j’en ai trouvé une autre et j’ai même trouvé une palette qui a tout de suite été utilisée en marche pour la porte de la caravane.

palette camping

Pour la cuisine j’ai utilisé plus ou moins le même principe. En plus des deux meubles de camping vintage qui sont bien pratiques grâce à leur garde-manger, j’utilise des caisses pour ranger la vaisselle.

camping vinntage

Pour mon vaisselier « Louis XVI cagette » j’ai attaché deux mini cagettes que j’ai suspendu grâce à des crochets ( achetés chez Ikéa il y a des années au rayon cuisine ), les mêmes crochets servent aussi à suspendre les tasses du petit déjeuner. Une boîte de conserve dégustée pendant le séjour sert à ranger les couverts.

récup cagette

Comme vous le voyez nos tawashis étaient du voyage aussi. Pour l’essui-tout, une branche et de la ficelle et encore un crochet. Je pense que je gagne haut la main mon brevet des Castors Juniors !

glamping

Pour la cuisson, nous privilégions les appareils électriques pour l’instant par sécurité avec les enfants. Nous avons une bouilloire, une plaque et une plancha. Les bassines que vous voyez sur la photo sont toutes des bassines en fer émaillées chinées qui nous servent souvent pour la vaisselle ou pour la cuisine.

eriba

Pour la douche nous avons gardé nos bonnes habitudes. La savonnette option filet, hyper pratique dans les douches communes car faciles à suspendre dans la cabine.

savon camping

J’espère que tous ces petites astuces vous donneront envie de camper et de camper un peu autrement. Les plus ravis sont indéniablement les enfants qui adorent cet esprit cabane et la vie au grand air. Non mais franchement vous croyez que vous pourriez faire faire la vaisselle à une môme de huit ans dans une location ??

la vaisselle au camping

Bref cela développe vraiment l’autonomie… ( Mon âme de féministe a légèrement la nausée quand je regarde ces deux photos de suite …outch…)

caravane

Et pas besoin d’apporter de jouets car tout devient un jeu, faire pipi sur les fourmis, construire des cabanes, transformer une branche en diplodocus, faire des faux feux de camp … Les enfants trouvent souvent des amis et les parents aussi d’ailleurs !

Le dinausaure d'OscartipiSONY DSC

Et bien sûr lire, lire, lire….Il n’y a qu’au camping qu’on lit autant ! Il y a si peu de tâches ménagères, les enfants sont en semi autonomie, les sollicitations électroniques sont quasi nulles….

barbie caravane

*** La petite astuce en plus ***

Cette année nous avons eu une invasion de guêpes au camping au moment des repas, c’était très gênant. Le truc qui a bien marché c’est de mettre un tas de café dans une assiette alu et de le bruler comme de l’encens. Mettez le bien dans le sens du vent et la fumée odorante fera fuir les guêpes.

contre les guêpes

*** Tout notre équipement de camping a été chiné sauf les appareils électriques en cuisine.

*** Un gros clin d’oeil à nos copains du camping manouche qui nous ont bien inspiré dans le délire des camps colorés !

18 thoughts on “La vie au camping….

  • août 20, 2015 at 7:53
    Permalink

    C »est vraiment super !!!!!

    Reply
  • août 20, 2015 at 9:06
    Permalink

    Un grand bravo! Ça me rappelle des photos de mes parents fin 70 ,moi bébé, dans la caravane orange et marron , avec les assiettes et verres en mélamine! Par contre comment faire quand il pleut? Toutes vos installations sont dehors et non abritées, ce serait dommage de tout abîmer .

    Reply
    • août 21, 2015 at 1:33
      Permalink

      En Corse je ne m’attendais pas à beaucoup de pluie ! Et nous n’en avons pas eu une seule goutte. Mais je disposais une bâche sur la cuisine , je mettais un maximum d’affaires dessous, quand le ciel etait menaçant.

      Reply
  • août 20, 2015 at 11:56
    Permalink

    Génial la caravane Eriba!
    Les meubles de cuisine vintage me rappelle mon lit d’enfant! J’adore! Cette année j’ai aussi eu très envie de « customiser » notre campement! Des fanions, des tentures pour faire des cabanes de sieste, une jolie nappe fleurie, des suspensions fabriquées sur place pour décorer l’arbre sous lequel nous avions planté notre tente, un joli pot de menthe posé sur la table (qui nous servait aussi pour le mojito de l’apéro), des lanternes…nous avons eu des réactions rigolotes du voisinage devant notre installation ayant un air de fete! Pour les jours de pluie (car oui, en Auvergne, quand il pleut, il pleut!!!!), et bien nous ramassions le tout pour mieux le ressortir au premier rayon de soleil 🙂
    La bidouille de camping, ça me donne vraiment l’impression d’avoir 8 ans et c’est ça qui est chouette! J’espère transmettre à mes petits bouts ce goût pour les vacances au grand air 😉
    Merci pour cet article qui donne très envie de repartir dare-dare en vacances…et de découvrir la Corse!

    Reply
    • août 21, 2015 at 1:37
      Permalink

      Ravie de voir que tu es aussi une campeuse farfelue ! Essaie la Corse tu verras il ne pleut pas là bas !

      Reply
  • août 21, 2015 at 10:20
    Permalink

    han tu me fais rêver!!!! Je rêve d’une eriba puck à emmener partout mais je harcèle mon mari qui ne veut pas (encore!). Pour nous, c’est plus rustique/qechua du coup puisque c’est tente sans électricité. mais comme tu le dis si bien, quel bonheur d’être éloignés des objets électroniques et de pouvoir lire lire lire!! entre autres! J’ai re découvert le camping en Ecosse et depuis je suis devenue une inconditionnelle!

    Reply
  • août 21, 2015 at 11:22
    Permalink

    J’ai suivi l’aventure sur Instagram, et j’adore tout. Pour moi c’est ça les vraies vacances : avoir le temps ! Mes parents ont récemment failli acheter la même caravane. Nous on a un camion aménagé (de 1984) il a été fait par un compagnon menuisier, c’est pas tout à fait pareil que la caravane car nous ne posons rarement nos valises plus de deux jours au même endroit. C’était notre quatrième année avec, et pour rien au monde je changerai ce mode de vacances ! On est de vrais fans de la route (faut dire qu’on a pas d’enfants), et comme toi nos accessoires de campeurs sont tous chinés et colorés (mais il nous manque encore le tapis). Rien que d’en parler j’ai envie de repartir. 😉

    Reply
  • août 22, 2015 at 12:54
    Permalink

    Belles vacances;) Pourrais tu nous parler et dire d’où viennent ces jolis tapis assez solides pour qu’on puisse s’en servir sans qu’ils s’abîment?! Merci

    Reply
    • novembre 25, 2015 at 8:16
      Permalink

      hello, tu as sans doute arrêté de chercher ces tapis, mais sache qu’on les trouve au Maroc en général. tu en trouves par chance en vide grenier ou dans quelques boutiques de déco bobo-ethniques comme Antoine et Lili à Paris.

      Reply
  • août 24, 2015 at 9:21
    Permalink

    Magnifique! Et merci pour le tuyaux du camping, nous partons en corse dans 2 semaines et ferons surement une halte à hauteur de Propriano

    Reply
  • août 26, 2015 at 9:32
    Permalink

    En septembre l’an passé, j’ai enfin réussi à convaincre monamoureux de se lancer dans l’achat d’une caravane. J’avais flashé sur les Caravettes de Digue, lui penchait plutôt pour une Eriba. Pour le coup, c’est lui qui a réussi à me convaincre, et Antoinette (c’est son petit nom) est arrivée dans nos vies en juin. Elle est plus récente que la vôtre, elle est de 87, sa délicate déco marron, orange et beige picote un peu les yeux, mais quel bonheur !
    On n’est pas aussi bien organisés et outillés que vous mais ça va venir. Je retiens l’idée géniale des cagettes. Et je me mets en route pour convaincre monamoureux de faire une cuisine d’extérieur.
    Sinon, petite question : c’est une 4 couchages, que vous avez, ou vous avez du bricoler un peu ?
    Et quand vous croisez d’autres Eriba, vous faites des appels de phare (ça nous a surpris, la première fois) ?

    Reply
    • novembre 25, 2015 at 8:17
      Permalink

      On ne fait pas d’appel de phares non, mais on est toujours contents d’en croiser une. Pour le 4e couchage , il est d’origine, une couchette suspendue.

      Reply
  • août 26, 2015 at 9:39
    Permalink

    Oui très tentant en effet, d’autant que ça me rappelle les jours heureux du camping de mon enfance, le seul problème est que je suis devenue arachnophobe, alors la question est la suivante : avez-vous été dérangés par ces bestioles à huit pattes IN the caravane ?
    Merci pour ce post

    Reply
    • novembre 25, 2015 at 8:18
      Permalink

      Nous avons eu des moustiques et une invasion de fourmi mais pas d’araignée !

      Reply
  • août 30, 2015 at 2:33
    Permalink

    Franchement, de très beaux clichés pour une escapade au passé.
    Mes vacances ont été presque pareilles : Pas d’électricité, campement et toilettes sèches, cuisine participative et conférences sur la planète. Voui, moi c’était un rassemblement hippie 🙂

    Reply
  • août 30, 2015 at 11:38
    Permalink

    Le camping c’est les vraies vacances, j’arrête pas de le dire mais peu me croit… ! Mon grand de presque 16 ans, accro à l’ordinateur a lu 10 livres au camping, la petite de 2 ans à fait ses meilleurs nuits dans la tente et le mieux c’est qu’on est DEHORS tout le temps !!!

    Reply
  • septembre 3, 2015 at 11:46
    Permalink

    Bonjour,
    Bravo pour ce beau campement.
    Oui j’aimerai avoir plus d’info sur la fixation de votre auvent/canne à pêche. Je verrai bien ça sur notre van-camper. La question que je me pose c’est : le vent : ça tiendra dans la bonne brise atlantique ?
    Merci, pour votre inspiration… Vive le campement.
    Ps : les meubles de camping vintage sont remarquables !

    Reply
  • avril 2, 2016 at 12:10
    Permalink

    C’est tout à fait génial car 1/ on a la même caravane Eriba , 2/ Nous avons été au camping du Croas Men et même qu’on y retourne dans une semaine, 3/ nous avons la même cuisine pliante qui s’ouvre avec une facilité déconcertante mais la fermeture laisse à désirer ! 4/ je veux ta vaisselle émaillée :).

    Plus sérieusement, nous sommes des amoureux du camping, nous avons une telle liberté ! Et ce camping, nous l’adorons les ballades aux alentours sont magnifiques.

    Reply

Répondre à celine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *