Rien de neuf jusqu’en 2019 !

closeCet article a été publié il y a 1 an 6 mois 17 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Un petit défi avec nous ça vous dit ??

Si vous êtes des habitués de ce blog vous n’êtes pas sans savoir qu’il est né à l’occasion d’un défi annuel ( c’est ici pour les retardataires). En 2014 nous nous sommes lancés en famille dans un défi de consommation responsable intégrale. Cela nous a amené à modifier totalement notre façon de consommer, en privilégiant les artisans, les entreprises made in France et les objets de seconde-main. Cela nous a amené à restreindre nos achats, à réparer et entretenir davantage nos affaires et à diversifier nos savoir-faire manuels. Et puis cela nous a mené vers le mode de vie Zéro déchet. Bref les défis c’est super ! Et quelques années après nous n’avons rien changé.

Alors quand l‘ONG Zéro Waste France m’a demandé de devenir ambassadrice de son défi « Rien de Neuf » j’ai tout de suite dit un grand OUI !  La récup’ et la valorisation des matières existantes c’est une seconde nature pour moi et je suis intarissable sur le sujet alors autant en faire profiter ceux qui recherchent des conseils.

J’avoue que j’ai attendu quelques jours avant d’en parler au reste de la famille… Et oui je vous embarque dans un énième défi …. J’ai eu droit à quelques yeux levés au ciel de la part d’Anouk, de rires jaunes de Stéphane et des « Franchement !  » entrecoupés de soupirs d’Oscar. Et puis après cinq minutes Anouk a bien résumé les choses par un  » Mais en fait ça ne changera rien … » Elle a presque raison, car j’avoue un léger relâchement ces derniers temps dans certains domaines comme celui des cadeaux faits à des tiers. Par exemple j’ai acheté trop de cadeaux de Noël neufs à mon goût cette année ( des livres et du Made In France en grande partie mais quand même … ) , faute de temps pour les réaliser moi-même ou faute d’avoir pu anticiper pendant mes chines de l’automne. Ce petit défi me remotivera.

Pourquoi rejoindre ce défi ?

Pour réaliser qu’un autre mode de consommation est possible. Ne pas acheter ses produits neufs c’est économiser au maximum les matières premières. Quand on pense qu’ un jean pèse en réalité 32 kg de matières premières et 8000 litres d’eau, le simple geste de le raccommoder ou de l’acheter d’occasion est un geste précieux pour l’environnement. Si vous n’avez pas vu encore ce documentaire sur la Fast Fashion The True Cost, courrez le voir car on réalise grâce à lui à quel point l’industrie textile mondiale est un fléau pour la planète.

C’est aussi une manière d’apprendre à freiner notre frénésie d’achat. Comme dans un régime alimentaire, vous allez vivre un processus de sevrage qui va vous libérer de cette pulsion acheteuse. Le simple passage dans un magasin de produits neufs va devenir une expérience très étrange. Comme moi, vous verrez que l’odeur qui règne dans ces magasins est une odeur qui soulève le coeur, littéralement, à cause de tous ces produits conservateurs qui sont mis sur les vêtements pas exemple. En les achetant d’occasion c’est autant de produits qui ont eu le temps de s’évaporer  et qui n’entreront pas chez vous .

Et puis acheter d’occasion c’est encourager l’économie locale. Votre argent ira vers une association qui va le réinvestir pour aider les plus démunis dans le cas d’achats auprès d’Emmaus, Le Secours Populaire, les recycleries etc …Votre argent n’ira pas enrichir des actionnaires, n’ira pas à l’Etranger comme quand vous le dépensez dans une grande enseigne internationale de celles qui envahissent nos périphéries urbaines et qui désertifient nos centres villes.

Vous ferez des économies importantes et vous pourrez les réinvestir pour des vacances, des sorties, ou des produits de meilleures qualités, achetés auprès d’artisans et d’entreprises locales qu’il faut encourager en leur confiant nos seuls achats neufs pour le coup.

En quoi consiste vraiment ce défi ?

Plus de 2900 personnes ont décidé de rejoindre le défi et vont accepter de :

* Chercher systématiquement une alternative à l’achat de neuf durant toute l’année 2018

* Explorer d’autres modes de consommation : achat d’occasion, location, prêt, mutualisation, do-it-yourself, réparation.

* Rejoindre un collectif de personnes qui aiment le challenge et veulent adopter des réflexes de consommation respectueux de l’environnement

* Montrer que l’on soutient une consommation plus respectueuse de l’environnement et plus solidaire

Comment rejoindre le défi ? :

Il vous faut vous inscrire ici. Vous recevrez ainsi une newsletter chaque semaine avec des conseils et de bonnes adresses à découvrir pour entrer de plein pied dans l’économie circulaire. Il existe aussi un groupe facebook dédié au défi où l’on peut échanger sur le sujet, poser les questions qui s’imposent à nous quand on croit être devant une impasse.

Sur quels produits cela porte-t-il ?

Cela ne porte pas sur l’ensemble des biens que consomme un ménage dans une année ! Il n’est pas question d’acheter des aliments ou des médicaments d’occasion par exemple. Cela porte essentiellement sur les vêtements et chaussures, l’ameublement et les équipements électriques, les objets multimédias, et les biens culturels ( oui ce dernier point me fait tiquer en vrai , j’en parlerai plus tard … )

Mais on ne va vraiment vraiment vraiment plus pouvoir acheter de produits neufs ????

On se détend ! Il n’y a pas de police Zéro déchet qui vous espionne derrière votre épaule ! Voyez le comme un idéal, un objectif vers lequel tendre. Si vous ne trouvez pas d’alternatives et bien vous achèterez neuf …mais sans doute différemment. Chez nous quand on achète neuf, c’est local, si ça existe, écologique et conçu pour durer toute la vie. Ces achats sont toujours une source de plaisir car on acquiert un bel objet , durable, et qu’on a le sentiment de contribuer à faire vivre des artisans ou entrepreneurs engagés qui ont besoin d’être soutenus. Ces produits sont plus chers mais comme on économise énormément en achetant d’occasion tout le reste et bien on peut se le permettre !

Là où je vous raconte ma vie ….

Alors vous en êtes ?? Encore sceptiques ? Peut être qu’une petite rétrospective de tout ce que nous n’avons pas trouvé dans les magasins ces cinq dernières années va finir de vous convaincre ? ( Attention certaines images peuvent heurter la sensibilité des minimalistes ! 😉 )

Il y a ici réunies les photos que j’ai publiées sur instagram ces cinq dernières années. Je consommais déjà d’occasion bien avant de nous lancer dans un défi intégral.

Vous y verrez de nombreuses chaussures ! J’avoue que je ne peux pas résister quand je vois une paire de chaussures de marque quasi neuves à deux euros sur la table d’une brocante … et cela m’arrive très très souvent ! Ma soeur, ma nièce et mes copines récupèrent ainsi très souvent des paires de chaussures. Et puis quand on a de jeunes enfants qui poussent comme des champignons et qu’on ne chausse que d’occasion c’est presque un travail à plein temps de leur trouver la bonne paire de chaussure ( de randonnée, pour l’été, l’hiver, une paire habillée, pour le sport en salle, en extérieur …. ) Je constitue aussi ce que j’appelle mon « petit magasin de chaussures » en mettant de côté les paires de pointures supérieures que je trouve et qui seront appréciées le moment venu. Ce mode de consommation demande un peu d’anticipation si on ne veut pas se retrouver acculé. Très souvent j’entends des réflexions sur le danger des chaussures d’occasion pour les enfants…légende urbaine ou pas, mes enfants sont suivis régulièrement ( visite chez un ostéopathe régulièrement ) et ne souffrent d’aucun problème. Alors bien sûr je ne leur achète pas de chaussures en mauvais état, celles que je trouve ont souvent été peu portées et puis comme j’en chine beaucoup ils ne portent pas tous les jours les mêmes chaussures ce qui est aussi une bonne habitude à prendre pour ne pas déformer son pied.

Vous y verrez aussi beaucoup de vaisselles, assiettes et bocaux…quand on passe au mode de vie Zéro déchet on a envie de se débarrasser de ses ustensiles en plastique ( je les dépose dans ma boîte à dons dans la rue ) et de les remplacer par du verre , de l’inox et de l’émail, et on en trouve beaucoup en brocante dans la vaisselle ancienne. Quant aux bocaux, on en a rarement assez.

Je chine aussi souvent pour offrir certaines pièces en cadeau à mes amis et à la famille.

Il y a aussi une légère addiction à la couleur et aux vieilleries colorées, on ne se refait pas ….Cela ne veut pas dire que si vous achetez d’occasion vous allez ne devoir consommer que des objets psychédéliques et vintage. C’est le choix que j’ai fait pendant longtemps, je suis devenue un peu plus sobre ces derniers temps et j’ai fini par ôter le orange de mes sacs de chine.

Je chine également beaucoup pour mes activités manuelles. Pour écrire mon livre j’ai dû me procurer beaucoup de matières premières d’occasion afin d’essayer les idées, de réaliser des prototypes et enfin de trouver la bonne pièce à réaliser pour le livre. Je trouve aussi très souvent des fournitures pour la couture, fermetures éclairs, bobines, boutons…c’est très très rare que je fournisse en neuf pour ces trois produits. Je trouve aussi souvent des tissus. J’ai eu une période « électricité » pendant laquelle je chinais beaucoup de vieilles lampes à restaurer et maintenant que j’aime fabriquer des savons, je me mets à chiner des moules en silicone…Bref j’ai rarement besoin de passer par la case magasin quand je bricole également ….

Dans ce fouillis de seconde-main, on peut apercevoir des originalités comme une caravane, rien que ça, ou des cartes postales ( oui on est même allé  jusqu’à acheter d’occasion les cartes postales qu’on a envoyé cet été du Portugal …. ! )

Alors évidemment tout n’est pas en photo ici … les sous vêtements des enfants, les habits les plus communs, les fournitures scolaires que je trouve très souvent et que je mets de côté, nos vélos, le lit d’Oscar, le bureau d’Anouk, le robot kitchenaid trouvé sur Le Bon Coin et autres objets quotidiens qui n’avaient pas d’intérêt visuel au moment où je prenais mes photos.

Vous l’aurez compris pour vivre en achetant tout d’occasion je ne suis pas du genre à dormir le dimanche matin. C’est un peu mon moment à moi – et entre copines ! – de la semaine.  Je vis dans une région où les vide-greniers ont lieu toute l’année ce qui est une chance. Pour autant je ne trouve pas toujours tout ce dont j’ai besoin et je fais aussi des achats de seconde main dans des friperies de ma région, les Emmaüs et autres braderies du Secours Populaire et de la Croix Rouge. Je suis une habituée du Bon Coin et tout récemment de Vinted.

Et puis parfois je trouve des trésors dans la rue ! Avec une prédilection pour les objets TRÈS encombrants ! Je n’ai pas tout gardé, le porte fusil marocain a servi à customiser la cabane des enfants dans le jardin, les vitraux ont été offerts à un ami restaurateur, le trumeau revendu sur le Bon Coin, etc ….

Avec ce défi, je vais chercher à développer davantage certains points. Je donne déjà très souvent aux associations comme La Croix Rouge et le Secours Populaire mais j’aimerais persévérer dans le don aux particuliers de ce qui m’encombre, j’ai déjà mis des annonces sur des sites de dons mais je n’ai jamais eu de réponses, il va falloir que je retravaille ce point. J’aimerais aussi apprendre un peu plus à réparer les petits objets électriques, je vais essayer de faire quelques ateliers dans des Repair Cafés.  Et réfléchir aux achats mutualisés…

J’espère vous avoir donné envie de nous emboiter le pas dans cette démarche. Je publierai ici un compte rendu mensuel de ce défi, un mélange de DIY, de bonnes découvertes, de rencontres, et de toutes ces habitudes qui font que la vie est plus belle quand on retrouve un rapport sain aux objets qui nous entourent. Et sur Instagram vous pourrez suivre au quotidien notre défi.
****
Si vous êtes nouveau sur ce blog et que vous comptez vous lancer dans ce défi « Rien de neuf » voici une sélection de nos articles et de nos DIY récup’ qui vous aideront peut être à surmonter ce défi :
– fabriquer des lingettes lavables
– fabriquer ses éponges ( tawashi tissé)
– offrir un kit à tawashi
  – fabriquer une maison de poupée dans une brique de jus de fruit
tuto maison sylvanian petits malins
– fabriquer un tapis avec ses vieux habits
tapis récup loom rag rug
– repriser ses habits
reprisage
– agrandir ses culottes
DIY culotte fillette
– fabriquer une panière avec une bouteille d’eau
récup crochet bouteille d'eau
– des slogans à imprimer pour affirmer joyeusement son mode de consommation
– relooker une veste en jeans
– réparer ou transformer une vieille lampe
– créer un organiseur de recettes dans sa cuisine
– fabriquer un sac à baguette sans couture
– Fabriquer une boîte à dons
– teindre des habits avec des déchets d’avocat

– coudre un frisbee dans de vieux habits
– fabriquer des étiquettes de voyage dans de vieilles couvertures de cahier en plastique
– transformer ses vieilles couvertures de cahier en polypropylène
– transformer un sweat zippé en trousse
– restaurer une pochette cartonnée
– fabriquer une couverture de cahier sans couture
– transforme un vieux classeur en organiseur de bureau
– transforme un sommier à lattes en sapin de Noël
– fabrique une poupée en tissu ( poupée Waldorf )
– fabriquer des Furoshikis ( emballage pour cadeaux )avec ses vieux vêtements ( non coupés, non cousus )
et j’en oublie un peu ….je vous laisse vous perdre dans le blog.
Et bien sûr vous trouverez d’autres DIY dans mon livre  » Créations Zéro Déchet  » paru chez Mango Pratique. ( Personnellement je vais continuer à acheter les livres neufs quand je ne les trouverai pas en bibliothèque 😉
 Et pour vous inscrire au défi je vous le rappelle c’est ICI !
 

4 thoughts on “Rien de neuf jusqu’en 2019 !

  • janvier 5, 2018 at 3:26
    Permalink

    C’est fait, nous nous sommes inscrits !!! J’avoue que côté fringue j’ai du mal à trouver des choses pour moi, c’est ma dernière excuse pour continuer à aller dans les magasins ce défi tombe au bon moment, merci pour ta motivation ps je suis contente de savoir que je ne suis pas seule à trouver que  » ça sent bizarre dans les magasins « 

    Reply
  • janvier 5, 2018 at 6:50
    Permalink

    J’adore ces idées et je les ai adoptées depuis longtemps, pour 95 %de mes achats. Mon piège, c’est l’accumulation puisque c’est pas cher ! J’essaie donc plus de me soigner sur ce sujet !

    Reply
  • janvier 7, 2018 at 2:44
    Permalink

    Et voilà! Je suis inscrite! Je ne saurais pas parler du zd aussi bien que toi , merci pour ce message: je m’y retrouve complètement. Je suis fière de voir qu’on a déjà parcouru un sacré chemin et en même temps je sais bien ou je peux encore m’améliorer. La plus grosse difficulté que je rencontre c’est la confrontation avec les grands parents (véritable lutte!) … si jamais tu as des astuces pour faire passer le message diplomatiquement je suis preneuse! (L’année dernière j’ai offert le livre de bea J, cette année je leur ai fait des sacs à vrac, cabas… et pourtant le sac plastique continue de régner chez eux, ça me déprime!), sans compter les cadeaux de Noël (à piles) tout neuf qui viennent te casser la baraque…. heureusement la montre gulli (merci les grands parents) a eu moins de succès que les patins à roulettes vintage (merci papa-maman)… ce que j’apprécie dans ce défi cest l’esprit de communauté et le partage d’idée. D’ailleurs je vais faire une petit mail à la famille pour leur annoncer solennellement notre engagement, je te les envoie 😉
    Bise Camille et bonne route sur notre belle planète verte!

    Reply
  • janvier 14, 2018 at 3:20
    Permalink

    Bonjour,
    Je trouve vos idées, blog, livre, géniaux (géniales) ; cela m’inspire beaucoup au quotidien dans mon envie de moins, de simplicité, mais voilà j’ai quand même des questions , des états d’âme … Ne craignez-vous pas que cette idée de « rien de neuf » puisse être la source de frustrations, voir de dévalorisation, et n’en mette un coup à l’estime de soi ? Je suis d’accord sur de nombreux points, et c’est comme cela que je fonctionne souvent, je suis écoeurée par le gaspillage, mais par exemple, j’ai deux enfants ados et si le second accepte de porter les vêtements récup de son frère il a aussi besoin de quelques pièces neuves pour se faire plaisir et par nécessité, et à cet âge on a également envie et besoin de se reconnaitre par rapport à son groupe de copains au collège, lycée, par rapport à un style, une mode assez précise, sans compter que le moment du choix, de l’essayage et de l’achat peut aussi être un moment privilégié … Cela me semble donc difficile de toujours imposer ou s’imposer du « used ».( Je ne parle pas ici d’achats compulsifs, mais d’achats toujours pensés et nécessaires.) Qu’en pensez-vous ? J’aimerais avoir votre point de vue ! (j’en profite pour vous souhaiter une très bonne année !)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *