15,9 de tension est-elle déjà suffisante pour s’inquiéter ?

La lecture des mesures de tension n’est pas donnée à tout le monde. D’aucuns vous diront que pour comprendre ces chiffres, il faut être spécialiste de la santé. Ce qui n’est pas totalement faux. Car, les médecins interprètent très aisément ces mesures et peuvent indiquer avec précision ce que chaque chiffre indique de bon ou de mauvais. Néanmoins, si l’on vous explicite les tensions artérielles, vous n’aurez aucune difficulté à mesurer vous-même votre tension. Que peut vouloir signifier 15,9 de tension ? Faut-il s’inquiéter à ce stade de la tension ?

Les chiffres de la tension : Qu’indiquent-ils réellement ?

Aucun chiffre de la tension n’est dépourvu de sens. Chaque constance, chaque variation, augmentation ou diminution indique un risque ou un parfait état de santé. En effet, la mesure de la tension a un objectif précis. Elle permet de déterminer avec concision la pression de la circulation sanguine. Explicitement, mesurer votre tension artérielle vous permet de savoir à quelle vitesse le sang circule dans vos veines.

Les résultats d’une telle mesure sont toujours composés de deux chiffres. C’est le cas de 12,5. Le premier chiffre, c’est-à-dire le 12, indique la pression maximale exercée lors de la contraction du ventricule gauche de votre cœur. C’est la pression systolique. Le deuxième chiffre, quant à lui, a trait à la pression artérielle diastolique, la pression maximale lors du relâchement du cœur.

Lire aussi :  Comment faire baisser le taux de PSA ?

C’est des interprétations que vous devez connaitre. Parce qu’elles vous permettent de savoir quand vous êtes en danger et quand vous ne l’êtes pas. Une tension artérielle très forte ou trop faible vous expose à des maladies cardiaques de très grandes envergures.

Quel chiffre regarder en premier lors de la mesure de la tension artérielle ?

Si le résultat d’une mesure de la pression affiche sont toujours de deux différents chiffres, il faut mentionner qu’ils n’ont pas pour autant la même importance. En effet, le premier chiffre, celui indiquant la pression systolique, doit attirer le plus d’attention. En raison de ce qu’indique ce chiffre, il doit être le premier regardé lors d’une mesure de pression artérielle.

Étant l’élément indicateur de la pression au niveau de la contraction du cœur, le premier chiffre, lorsqu’il est élevé, peut être très dangereux. Il peut par exemple constituer le signe évident d’une crise cardiaque ou de toutes autres maladies du cœur. C’est une des raisons phares pour lesquelles, il est très souvent recommandé de surveiller ce chiffre.

Toutefois, cela ne veut malheureusement pas dire que le second chiffre est à ignorer. Il est aussi important que le premier. Car, dans une certaine mesure, une pression diastolique peut donner lieu à des maladies cardiaques. Par conséquent, il est préférable de surveiller les deux pour détecter la moindre alerte sur votre santé cardiovasculaire.

Quelle est la tension normale d’une personne ?

On désigne par pression normale la pression qui n’est ni trop forte, ni trop faible et qui ne risque pas de créer des ennuis à la santé. D’entrer en jeu, il s’avère important de mentionner que sur la question de la tension artérielle idéale, même les spécialistes ont du mal à s’entendre. Les experts ont du mal à indiquer un chiffre exact de la pression artérielle systolique et un chiffre exact pour la pression diastolique à laquelle l’individu est menacé.

Lire aussi :  Varikosette : la meilleure solution pour en finir avec les varices

D’aucuns estiment, à cet effet, que la tension artérielle ne doit pas dépasser 12.8. Si la question continue encore de fait couler beaucoup d’ancres parmi les spécialistes de la santé, un terrain d’entente est aujourd’hui défini. Tous s’accordent aujourd’hui sur un chiffre incertain, mais qui doit être inférieur à 14,9 et supérieure à 10,7. La définition de la pression normale vise à protéger l’individu contre tout risque de maladie cardiaque ou des accidents vasculaires cérébraux.

Lorsqu’elle dépasse ce chiffre, il y a début d’hypertension qui est une maladie à haut risque à ne pas prendre à la légère. De même, lorsqu’elle est au-dessous de 10,7, on parle d’hypotension. Le résultat de la mesure de tension peut être influencé par plusieurs facteurs tels que l’âge, la grossesse, la ménopause, le stress et le repos.

Peut-on dire que 15,9 de tension sont déjà beaucoup ?

La pression de la tension artérielle est normale lorsqu’elle est inférieure à 14,9. Par conséquent, une tension ayant pour pression systolique 15, dépasse déjà le stade normal. On pourrait éventuellement penser que ce n’est qu’un point de différence. Ici, cette différence, minime qu’elle soit, peut s’avérer très dangereuse.

Elle marque déjà l’hypertension qui suppose que l’affection qui survient lorsque la force du sang contre les parois de vos artères est trop élevée. Si vous avez une telle pression en vous, vous ne devez pas du tout vous trainer avant de vous rapprocher de votre médecin. Une modification de votre régime alimentaire peut vous aider progressivement à faire descendre considérablement.
15.9 de tension est-ce beaucoup

Pourquoi n’y a-t-il pas vraiment de quoi s’affoler à 15,9 de tension artérielle ?

Le contrôle de la tension artérielle se fait par un appareil, le tensiomètre. À l’instar de tous les appareils, le tensiomètre a ses défauts. Comme mentionner un peu plus haut. Pour cause, le résultat de cet appareil peut être influencé par plusieurs facteurs extérieurs. Ainsi, il suffit que vous soyez sur les nerfs ou un peu stressé afin que la pression de votre sang augmente avec le battement de votre cœur.

Lire aussi :  Qu’est-ce que la gouttière occlusale et pourquoi l'utiliser ?

Dans cette veine, si vous passez à cet instant un test de vérification de tension, vous êtes sûr de détecter l’hypertension. Cela est juste dû à votre état au moment du test. C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de reprendre le test plusieurs fois pour s’assurer du résultat. Par ailleurs, le chiffre 15.9 ne doit pas du tout affoler, même s’il n’a rien de normal. Puisqu’il ne s’agit là que d’une hypertension encore mineure. Toutefois, vous avez l’obligation de vous rapprocher d’un médecin.

Pourquoi l’hypertension s’accompagne-t-elle de la fatigue ?

La fatigue est un symptôme principal de l’hypertension. En effet, lorsque l’organisme est en hypertension, il est soumis à beaucoup de pression. Le cœur travaille deux fois qu’il en a l’habitude pour pouvoir pomper le sang dans les veines. Ces efforts supplémentaires que déploie le cœur peuvent vous fatiguer et vous rendent très faible.

Cela est aussi susceptible d’endommager vos vaisseaux sanguins. Car la quantité de sang qui atteint vos tissus riches en sang est très peu. En outre, l’hypertension peut également provoquer des maux de tête, des douleurs et des essoufflements intenses. Si un de ces symptômes se fait sentir chez vous, consultez immédiatement un médecin.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire