Ténesme : causes, symptômes et prise en charge

Noter cet article

Le ténesme est un problème qui peut survenir au niveau du rectum ou de la vessie. C’est un mal peu fréquent, mais qui peut faire souffrir. Il peut être la manifestation d’une infection ou de lésions de l’anus ou encore celle de la présence de certaines pathologies plus graves. Il faudra identifier sa cause en recourant à des examens cliniques. Il peut se soulager de diverses façons et en fonction de son origine. Voici de plus amples informations à propos de ce mal.

Quelles sont les particularités du ténesme ?

Il s’agit d’une sorte de tension qui survient dans la zone de la vessie ou encore de l’anus précisément au niveau du rectum. Le ténesme est douloureus avec des impressions de brûlure en plus d’envies fréquentes d’aller aux toilettes pour uriner ou faire des selles. Cette contracture apparaît en général juste après ou avant avoir évacuer sa vessie ou son rectum.

Quelles sont ses différentes causes ?

Le ténesme est causé par une irritation des différentes régions de la vessie ou du rectum qui peut être due à des infections microbiennes ou parasitaires ou même à des tumeurs. Ainsi dit, l’ulcère, des fissures dans l’anus, des vers intestinaux (les ascaris), ou encore des hémorroïdes peuvent être à la base du ténesme.

Aussi, chez les sujets âgés, un stockage de boules de selles à l’intérieur du rectum (le fécalome) peut entraîner cette tension. Cependant, il peut arriver que cette contracture soit le signe d’autres affections qui viennent irriter l’anus ou la vessie (l’ulcère prostatique, l’irritation de l’embouchure de la vessie, la pathologie de Crohn, le cancer, etc.).

Par ailleurs, de trop grands efforts au cours de l’accouchement peuvent être responsables de ce mal. Il est à noter que le ténesme n’est pas du tout à confondre avec l’épreinte. Ils ont les mêmes symptômes avec quelques légères différences. Cette dernière se manifeste aussi par des envies impérieuses et pressantes de faire des selles, mais sans pouvoir évacuer comme il se doit. Elle cause plutôt d’intenses douleurs avant les évacuations au niveau du côlon ou du rectum.

Quels sont les symptômes à associer au ténesme ?

À part les douleurs, ce mal peut s’accompagner d’autres manifestations notamment :

  • Des selles présentant un aspect glaireux,
  • Des urines ou des selles contenant du sang,
  • Des vomissements,
  • Des fièvres inexpliquées,
  • De fausses impressions de vouloir faire ses besoins,
  • Une émission difficile de selles.

Ainsi dit, si ces signes sont ressentis sur plusieurs jours, il vaut mieux chercher à consulter un médecin. Ceci puisque ce mal peut s’avérer être la manifestation de quelques choses de plus grave. Il est le seul à pouvoir détecter ce qui ne va pas et ce qu’il faut faire pour se soulager.

Comment diagnostiquer le ténesme ?

Avant de prendre en charge ce mal, le spécialiste devra s’appuyer sur la description des divers signes ressentis par le sujet souffrant. Pour orienter plus son diagnostic et pour qu’il soit plus précis, ce dernier peut procéder à de multiples examens à l’instar d’une coproculture, d’une analyse de selles ou de sang. D’autres tests spécifiques pourront également être faits pour détecter un cas de ténesme. Il s’agit :

  • De la rectoscopie qui permettra d’observer de plus près l’état du rectum,
  • Du toucher du rectum pour voir s’il porte des lésions ou vérifier qu’il n’y a pas un fécalome.
  • De la coloscopie pour contrôler la santé du côlon.
  • De l’endoscopie qui aidera à observer l’état des organes à l’intérieur de la vessie ou de l’anus.

Quels sont les traitements pour soulager ce mal ?

Selon la cause déterminée pour le ténesme, le médecin pourra prescrire une diversité de médicaments ainsi que recommander un certain mode de vie à l’individu souffrant. Comme remède, il peut diriger le patient vers la prise d’antispasmodiques oraux ou par voie anale ou d’antibiotiques. Cela aidera à atténuer puis à faire disparaître les douleurs si le problème est dû à une infection, à une lésion, etc.

Si l’origine du ténesme provient de la présence cachée d’une affection plus grave, il faudra chercher à l’attaquer à la source en la traitant avec des soins adéquats pour chaque cas. En plus, de tout cela, le sujet souffrant devra aussi suivre quelques règles en ce qui concerne son alimentation afin d’apaiser les douleurs que lui afflige le ténesme. Il doit adopter des habitudes alimentaires assez strictes.

Il est important que ce dernier privilégie la consommation des aliments riches en fibres afin de faciliter ses selles. Il en faudra une quantité d’au moins 30 g dans son repas au quotidien. Il est capital également de limiter au maximum ou de carrément éviter la prise d’aliments qui favorisent le durcissement des selles ou la constipation tels que les féculents, les pâtes alimentaires, le riz, le blé…

Cela en sera de même pour les repas trop épicés car ils peuvent accentuer les irritations liées au ténesme. Par ailleurs, la pratique du sport de façon régulière peut contribuer à en finir efficacement avec ce mal. Ceci est possible, car il favorise une meilleure régulation du transit de l’intestin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.